mardi 22 juillet 2014

Celle qui allait passer le permis...en Normandie !



J'ai bientôt 25 ans et je n'ai pas le permis.

Bien que ça en surprenne plus d'un quand je rentre dans ma Normandie profonde, en région parisienne, quand on a la vingtaine (voire la trentaine), je suis loin d'être un cas isolé. Eh oui, avec les transports en commun, qui se soucie de savoir conduire ?

Seulement voilà, si on veut dépasser les frontières du département, on a pas 36 solutions, et maintenant que je n'envisage plus de prendre le train pour vadrouiller à travers toute la France (Monseigneur le fiston ne voyage pas léger, lui), mon absence de permis commence à craindre du boudin...


Moi qui aime bien anticiper, quand je suis tombée enceinte, je me suis dit que c'était le moment idéal de m'y mettre, histoire de profiter des derniers instants de calme avant la tempête.

C'était une bonne idée sur le papier mais dans les faits... :
  • Il m'a fallu 3 tentatives avant de décrocher mon code. Oui je sais, ça fait rire mais d'abord c'était pas dma faute, Votre Honneur, on m'a piégée ! Tomber 2 fois sur la même série de questions, série à laquelle on a fait 6 fautes la première fois, ce n'est pas de la malchance, c'est de la cruauté pure et simple…
  • Se lancer dans les heures de conduite dans la circulation parisienne alors qu'on est enceinte...pas forcément l'idée du siècle. Même si mon gynéco m'avait donné son feu vert, la connaissance trop personnelle de mon gène boulet m'a incité à ne pas tenter l'expérience.
Qu'à cela ne tienne, je me lance, jeune accouchée, en confiant le fiston à sa nounou. Et hop, heures de conduite et heures d'adaptation de garde en combo. Pas bête la guêpe !

Reste qu'au bout de 15 heures derrière le volant sur les routes de Paris et ses environs, je me dis que je ne peux pas continuer comme ça... Volant qui glisse sur mes mains moites, poussette et jeune maman presque écrasées, spectatrice d'une course avec queues de poisson entre 2 camions (sur un rond-point svp), de 2 accidents, de 2 heures de bouchons sur le périph, de nuits à cauchemarder que je cherchais le point de patinage, et de chansons d'Édith Piaf égosillées dans les démarrages en côte (oui ne me demandez pas pourquoi, je me suis rendue compte qu'en phase de stress intense, je me mets à chanter du Édith Piaf, aspect de ma personnalité que j'aurais préféré ne jamais découvrir).

Je décide donc de trouver un plan B… à savoir passer le permis en province, comme tout Parisien qui se respecte (et qui n'a pas sur son compte en banque l'équivalent du PIB du Bangladesh à dépenser en heures de conduite).

Je profiterai ainsi de mes vacances en Normandie avec l'Homme et le fiston pour conduire dans la campagne, à rêvasser derrière les tracteurs, et à compter les moutons le long de la route. Can't wait !

Et vous alors ? Permis en poche à 18 ans, ou à traîner sa misère de place de passager en place de passager comme moi ? :)

10 commentaires:

  1. A 28 ans, j'ai pris un abonnement à vie (enfin j'espère pas) pour être du côté passager. J'ai raté le code une fois et ne supportant pas l'échec, je n'ai plus voulu retenter. Mais il faudra que je m'y mette un jour, à la conduite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends que trop bien la volonté de s'arrêter après 2 échecs au code...mais il faut persévérer ! ^^
      Bon maintenant j'ai quand même les choquottes de reprendre la conduite, mais je pense que c'est aussi une grosse part de peur d'échouer ^^'

      Supprimer
  2. 28 ans , mariée, maman de jumeaux et pas de permis, Chouquette non plus...
    On passe pour des extra-terrestres la plupart du temps je te rassure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous galérez pas trop dans vos déplacements avec aucun des 2 qui n'a le permis ? (j'avoue que je me repose grave sur l'Homme et son permis pour ma part héhé)

      Supprimer
  3. Comme toi ! Et comme toi, va falloir que je m'y mette enceinte quand même... Mais par contre j'ai une amie qui a voulu passer le permis en province, ils l'ont pris pour une vache à lait et lui ont fait repasser 3 fois :P Elle a finit par avoir le permis à Singapour xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien qu'en billets d'avion, ça fait le prix du permis eheheh ;)

      Supprimer
  4. Je vis en Normandie moi aussi, j'ai 27 ans, et pas de permis, comme plusieurs de mes amies. Et tout comme toi, je ne me voyais pas passer mon permis à Paris!
    Ce n'est pas très gênant, car je vis maintenant à Caen, où il y'a très peu de places de parkings, et encore moins de places de parkings gratuites. Donc le permis, ce n'est pas pour maintenant! En attendant, je marche et je prends les transports en commun. Mais j'avoue qu'avec un bébé, ce doit être plus compliqué!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'à partir du moment où les transports en commun sont adéquats, le permis n'est vraiment pas indispensable (c'est pour ça que je n'avais jamais pensé à le passer avant d'ailleurs, sur paris, la voiture c'est juste impraticable... ^^')

      Supprimer
  5. 42 ans et toujours pas le permis !
    Ma fille me charrie en me disant qu'elle l'aura avant moi... ça risque bien d'arriver... elle aura 18 ans en Janvier 2015 :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais vous pouvez ptèt le passer toutes les deux ;)

      Supprimer